QinetiQ ouvre le « centre d’excellence » en matière de technologie laser au Royaume-Uni

QinetiQ a ouvert un nouveau « centre d'excellence » pour le développement et la mise à l’essai d’une technologie laser évoluée à son siège social de Farnborough, Royaume-Uni.

La nouvelle installation, nommée Dragonworks, servira de banc d'essai pour toutes les technologies liées aux lasers à haute énergie destinées à des applications militaires et commerciales. Le centre comprend une salle blanche qui permet la réalisation de travaux avec de l’équipement optique sensible à l’écart des contaminants ainsi que le seul outil d'évaluation des risques liés à la réflexion (RHAT pour Reflective Hazard Assessment Tool) du Royaume-Uni, conçu pour examiner la façon dont l’énergie laser est réfléchie sur différentes surfaces. D’autres ajouts au bâtiment au cours des prochains mois créeront un milieu dans lequel les clients pourront effectuer des essais en grandeur réelle des lasers à haute énergie.

Dragonworks

Steve Wadey, président de QinetiQ, a dit : « Dragonworks lance une toute nouvelle capacité souveraine qui améliorera grandement la capacité du Royaume-Uni d'exploiter et de caractériser les lasers à haute énergie. Il aidera nos clients à comprendre les occasions et les difficultés liées à cette technologie perturbatrice et ainsi éclairer leurs importantes décisions stratégiques et tactiques. Nous investissons dans cet actif dans le cadre de notre stratégie visant à moderniser les services d'essai et d’évaluation au Royaume-Uni, ce qui permettra à nos clients de s'adapter aux rapides avancées technologiques et de conserver leur avantage concurrentiel. » 

Le premier projet qui sera entrepris à Dragonworks consistera à assembler et à mettre à l'essai l'arme laser à énergie dirigée (LDEW) actuellement en développement par le consortium Dragonfire du Royaume-Uni dirigé par MBDA. Les composants arriveront au début de 2018, moment auquel QinetiQ commencera à fabriquer la source laser de l'arme dans la salle blanche construite à cette fin. Au cours des mois suivants, la source laser fera l’objet d’un processus d'évaluation et de réglages avant d’être intégrée au pointeur de faisceau de Leonardo. Le projet se terminera au cours de l’été 2018 par l’utilisation de l’appareil à pleine puissance dans les conditions d'essai présentes à l’intérieur de l’installation avant d’être transporté aux installations du MOD de Shoeburyness pour faire l’objet d'essais extérieurs à grande portée plus tard au cours de l'année. Les données recueillies avec l’utilisation de RHAT façonneront le dossier de sécurité pour les essais présents et futurs pour veiller à ce que la réflectivité des objectifs soit parfaitement comprise et que tout risque soit atténué en conséquence.

Dragonfire

Peter Cooper, autorité technique du projet au laboratoire Dstl, qui gère le contrat Dragonfire au nom du MOD du Royaume-Uni, a dit :

« Cette installation, qui reflète l’investissement continu du MOD du Royaume-Uni, se veut une étape essentielle de l’exécution du projet Dragonfire, soutenue et favorisée par le financement de l’industrie se chiffrant à des dizaines de millions de livres dans les compétences et les capacités britanniques et participant à la prospérité du Royaume-Uni. »

Dragonworks et d'autres projets connexes soutiennent actuellement 27 emplois à temps plein chez QinetiQ, sans compter l'expertise supplémentaire assurée par plus de 50 scientifiques et ingénieurs de l’entreprise. Le programme Dragonfire injecte des millions de livres dans la chaîne d'approvisionnement du Royaume-Uni, laquelle comprend un certain nombre de petites et moyennes entreprises novatrices.